journal de bord

Et c’est reparti !

20170704_214027Aujourd’hui l’artiste peintre Raphaël Mallon venait (re)découvrir la gravure dans l’atelier. Ce fut un beau moment riche d’échange et de bonne humeur. Il a donné naissance à des minogravures…. (http://www.raphaelmallon.com/)

De mon côté j’étais à l’atelier depuis 7heures du matin pour remettre de l’ordre. Cet ordre qui annonce la folie créatrice qui va arriver. Et il était temps puisque 4 expo m’attendent pour la rentrée. Toutes à thèmes alors je ne présenterai que des nouveautés. Il faut quand même préciser que si je n’ai pas écrit depuis environ un mois… ni mis concrètement les pieds dans l’atelier depuis environ …(honte de le dire) mon esprit n’a pas cessé de tourner pour autant.

J’ai enfin trouvé  une solution pour finir “grande miniature et petit géant”. Lino gravé il y a presque de deux ans peut etre un peu plus.. J’aimais beaucoup le dessin mais le résultat était juste un dessin bien fait. Il dégageait un côté illustratif et manquait cruellement de quelque chose. J’avais d’abord eu idée de travailler un reflet mais ça n’apportait rien. Tout ce que je savais c’est que si noir sur ce papier n’allait pas. Je pensais à créer une pluie par dessus. Mais me disais que cela aussi serait sans intérêt.  Raphaël commence à me parler de trame. Je luis fait part de mon idée pluvieuse et 15 minutes plus tard la linogravure était imprimée sur un test sérigraphie réalisé en septembre à partir d’un écran fabriqué exprès pour la pluie.. Et là ! c’etait bon. C’était complet. J’imprimerai de nouveaux fond vendredi.

Ensuite j’ai commencé à travaillé les cubes pour septembre. Je sais enfin exactement ce que je veux faire et comment. Aujourd’hui j’ai réalisé les croquis qui serviront à la réalisations des typons de 3 des faces du cube. Pour le 2nd cube j’ai aussi eu l’idée. Il s’appellera les oiseaux en référence à l’angoisse des films Hitchcock mais aussi à l’espoir de la Terre qui apparait enfin à l’horizon. Au centre il y aura une sculpture. Beaucoup plus précise que ce que j’envisageais au départ car j’ai été très fortement marquée par l’exposition sur Rodin. Ca façon d’aborder la sculpture est assez proche de ma vision de la gravure, concernant la notion de multiple.

Je me demandais aussi si mes cubes valait la peine d’être tiré sur papier. Ils le seront car je prépare actuellement une exposition au Bénin, invitée par Constant Tonakpa, prix reporter sans frontière du dessin de presse. Et une estampe sera bien plus simple à transporter qu’une sculpture. Pour régler le format du papier, ce sera un ensemble pliable comme pour la marelle. Ce qu’il y a de magique avec ce cube I, c’est qu’assembler le résultat est toujours le même, mais en fonction du patron choisi l’histoire racontée est totalement différente…

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *