les tribulations d'une montfermeilloise au Japon.

Le check-in

Arrivée à l’aéroport.
L’avion pour moi c’est toujours un grand moment. Faut dire que dans la famille on se trompe facilement d’aéroport. On a même raté l’avion en arrivant 6 h à l’avance… donc je vois large.

Pour un départ à 6 h le taxi arrive à 5 h 50 pour porter mes valises. Une dans chaque main. Test de pesée n° 2 réussi (le 1 er c’était: est-ce-que je peux la soulever, ce qui n’était plus le cas avant d’acheter une 2 ème valise).
J’arrive. 1 er contrôle de sécurité pour entrer dans l’aéroport. Ça commence. Mon énorme valise est mise de côté. Bah oui y a de la crème solaire, et des cosmétiques en spray ( pour la soute) dans des roquette. Ca les intrigues. Parce que je suis une pro du Tétris et que tous mes spray sont dans la roquette. Ils veulent que j ouvre !!!!! Parce-qu’ils ne comprennent pas ce qu’ il y a dans ma valise. Je dis en japonais : “vraiment ? Je suis une artiste. Tu veux vraiment voir mon expo maintenant, dans l’aéroport à 7 h du matin ?” Je fais mine d’ ouvrir avec une tête dépitée et je bougonne en japonais “j’ai la flemme ” “c’ est dur” (J ‘ai le chic pour dire des phrases qui servent à rien dans pleins de langues dès que j’arrive dans un aéroport.)Ils ont parlé entre eux puis collé plein d’étiquettes sécurité sur ma valise.

On regarde mon billet et on m’envoie à… On regarde mon billet. On m envoie à…. qui m envoie à …. ouf c’était la bonne.

45 min de conversation avec une hôtesse qui parle japonais ou japonais.

Normalement je ne suis pas enregistrée en transfert mais pour aller plus vite ou me simplifier la vie ils ont décidé que si. Sûre qu’au départ ça partait d’une bonne intention… parce-que j’ai pas mon billet Air France. Je voulais l’imprimer une fois à Tokyo. Donc, ils ne voulaient pas que je parte. Et du coup, bah mon billet Air France… quelque part dans la stratosphère… Je vous ai déja dis ce que je pensais du wifi japonais ? Et bien la 4G les jours d’orage, pas mieux. Impossible de le télécharger depuis plusieurs jours. J’ai le numéro de vol. Elles (parce-que pour un cas comme moi, il faut être plusieurs ) me retrouvent.
Test de la pesée n 2. 19 + 22 kg. 😎 yeah ! Avec mon bagage cabine ça fait même pas 30 kg de plus qu au départ… je suis super fière de moi. Puis là, alors que j’ai mon sourire de winneuse elle annonce en anglais: “1000 dollars le bagage supplémentaire”. Je m’écris en français : “1000 dollars la valise !!!! T’es serieuse !!!!” J’ai cru que j’allais m’évanouir. Elles me regardent avec des yeux ronds. Je répète. En japonais. Parce-que grâce à Instagram, je peux dire “beau gosse “, ” j ai la flemme “, mais aussi :”t’es sérieux là ?”. Elles ont du apprécier mon accent parce que direct le prix est redescendu à 100$.
Mais je ne comprends pas. J’ai le droit à 2 valises. Alors on papote. Ah c’est pas sur le vol intérieur c’est pour Air France. Mais j’y ai le droit aussi. Est-ce-que j’en ai la preuve ? Oui sur mon billet, quelque part dans la stratosphère… alors comme le téléphone dort encore, je sors ma tablette et j’essaie de faire fonctionner le wifi de l’aéroport… c’est long, long, long…. Ah enfin. Je lui montre la ligne. Elles repondent ” c’est du français ? Je comprends pas”.
Mais on s’n fiche du français “tu vois, à coté de l’avion il y a 2 valises de dessiner.” Et là elle me regardent. Et répètent ” 2 ?”  Et moi, je me dis “merde les japonais et leur 15 systèmes de chiffres différents pour compter”.  J’ai ouvert mon sac, sortie la dernière leçon de japonais de l’année et répéter ” tu vois, là il y a 2 valises” . Ouf.

Contrôle de sécurité bis.
Je passe. Rien ne sonne. Je suis trop fière de moi. Sourire de winneuse. J’attends mon sac et…
Zut. Tête de looseuse. Ah et puis tu vois que c’est un aéroport national. Y en a pas un qui parle anglais. Mais à defaut d’apprendre à compter j’ai appris le vocabulaire (enfin ça avance). Elle me dit qu’il y a de l’eau. Je dis que non. On vide le sac. Pas d eau. Le sac repasse la sécurité. Il y a de l’eau. On fouille, on secoue le sac on tape partout et ” mes aquarelles !!! je croyais les avoir perdues !!!!”.
Et quand vient le moment de re- remplir ton sac, tu regardes la table et tu te dis ” vraiment ? T es sérieuse là ? ” Mais bon, si c’est rentré une fois…

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *