influences

Matisse.

Pour ce premier article sur mes influences artistiques j’ai choisi de vous parler de Matisse.

Deux raisons à ce choix :

  • Avec mon travail sur les 10 x 10, je suis en plein dedans, et je vous le cite régulièrement.
  • Il est probablement mon premier contact avec l’art. Ou du moins, dans ma mémoire, mes souvenirs et expériences artistiques découlent de lui.
Nu bleu de Matisse. Un de mes premiers souvenirs artistiques.

Ma première rencontre avec Matisse date de l’enfance, à l’école. Une petite classe. Je ne sais plus laquelle précisément mais je me souviens que nous sommes en cercle autour de la maîtresse et qu’elle nous présente un nu bleu. 

Cela nous mène au deuxième souvenir : les visites au musée avec mes parents. Le grand jeu était de parcourir les salles du musée à la recherche de Matisse. Allais-je le reconnaître parmi tant d’autres ?

Derniers souvenirs d’enfance en rapport avec lui : un livre sur le fauvisme dans la bibliothèque de ma tante, et une reproduction de la conversation que j’ai réalisée aux environs de 7 ans, sur la table de la cuisine, toujours chez ma tante.

Durant une période, l’art fut moins présent dans ma vie. Matisse devint rapidement mon peintre préféré, ne serait-ce que parce-que mes références artistiques se comptaient sur le bout des doigts.

C’est à l’adolescence que ma vie reprend consciemment et activement le chemin de l’art. Je commence l’option arts plastiques en cours de 2nd et me voilà obligée d’aller voir de nombreuses expositions. A cette période, si on me demande mon peintre préféré, ça change tout le temps.

Mais Matisse occupe une place à part.  Entre lui et moi, c’est sentimental. Il était présent dans de nombreux bons moments.

 En analysant avec recul mes préférences artistiques je dirais qu’il les a influencées :

  • J’aime les aplats,
  • les couleurs vives voire violentes,
  • les formes qui vont à l’essentiel.

Ça me fait toujours sourire lorsque découvrant un nouveau peintre que j’apprécie, je m’aperçois que Matisse l’avait étudié.

Pour mon dossier du bac, c’est chez Matisse que je cherche les idées. Et finalement chaque fois que je n’ai pas d’idée, que je ne sais plus par où aller, c’est vers lui que je me tourne.  Dernier tête à tête avec lui ? Les 10 x 10. Quand j’ai décidé de refaire mes gammes de graveur, comment faire un choix parmi la multitude d’artistes passionnants qui peuplent l’histoire ?

J’étais face à ma bibliothèque quand mes yeux se sont posés sur lui. Quoi de plus naturel que de commencer une nouvelle étape avec celui qui m’a fait découvrir l’art ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *