journal de bord

Drôles de rencontres.

L’exposition « En coulisses » a ouvert hier. Il y a déjà eu quelques visiteurs qui nous ont permis à Joa et moi, d’ajuster certains points, essentiellement dans la formulation de nos œuvres… Chaque expo est une nouvelle aventure qui apporte son lot de surprises. Et les premières sont les rencontres !

Rencontre sympathique avec un inconnu intimidant.

En fin d’après- midi un homme, un peu rustre à première vue, entre en coup de vent dans la galerie et va voir l’installation de Joa. Il semble pressé. Je me demande comment il est arrivé là.

La traversée d’Humana.

Joa était au téléphone alors j’essaie d’expliquer mais je ne sais pas comment parler de son œuvre et je le vois disparaître au cœur d’Humana.

Quand il réapparaît, il nous dit que vraiment il n’a rien compris à ce qui était exposé. On lui propose d’aller voir la suite, en bas, qui est très différente et il nous répond :

« Merci, mais je crois que c’est suffisant pour aujourd’hui ».

Avec Joa on se regarde. Il a compris notre pensée et il s’excuse. Il est pressé, il venait car il pensait qu’un artiste faisait une démo de comment il travaille… »

La descente dans les coulisses.

Je lui montre que je suis en train de graver, il hésite un peu et disparait dans l’escalier.

Joa me dit :

«  _ Vas-y ! 
_ T’es sûre ? il fait un peu peur.»

Il faut savoir que j’ai toujours eu peur des inconnus. Mais il n’est pas là par hasard, il cherche quelque chose. Alors je descends et …

OUF, il est totalement absorbé par la lecture de mon livre.

Il était métamorphosé. Finalement, pas du tout effrayant et même sympathique. On a beaucoup papoté, de la poésie du croquis notamment.

Je dois avouer que j’ai un peu honte de la façon dont je l’ai jugé « un coup de vent, un peu rustre. » Alors pour me déculpabiliser je me dis qu’on est quitte : la première impression de l’expo l’avait fait hésiter à voir la suite 😉

Formulation et nouvelles pistes.

Les visites de l’après-midi, nous ont beaucoup apporté. Nous avons toutes deux à faire à un problème de formulation :

Joa et Humana : comment permettre à quelqu’un qui arrive sans avoir connaissance d’Humana, de comprendre ?
Moi et mon livre, et mes linos, et tout le reste : comment rester concentrée sur une idée et ne pas bombarder le visiteur de tout ce qui se passe dans ma tête. Je n’arrive pas à expliquer que je vais réaliser les idées qu’ils auront choisies pour la prochaine expo. Et je ne sais même pas comment signaler qu’ils peuvent financer la réalisation d’une idée du livre.

Nous avons donc beaucoup réfléchi sur comment introduire Humana.

De mon côté, je n’avais pas pris à ce point conscience des qualités d’un croquis. Bien sûr, j’étais souvent déçue de la perte de spontanéité entre le croquis et le résultat final mais je me suis contentée de régler le problème en travaillant directement sur la plaque.


Rencontres familiales

Il y a 3 ans…

A l’époque j’exposais mes ciels et mers dans une galerie, rue Dauphine. Et voilà que mon grand oncle séjourne dans l’immeuble voisin de cette galerie. Il y rentre, a reconnu mon nom et m’envoie un message. Des années que nous ne nous étions pas vus.

Hier et aujourd’hui.

Je reçois un mail d’un dénommé Jean Paul. Il veut savoir si mon nom de famille a rapport avec l’oncle Henri chez qui il allait autrefois…

« bien sûr ! c’est mon grand-oncle !!! »

Poliment, il me fait remarquer qu’au vu de nos 30 ans de différence d’âge, il est improbable que nous ayons le même grand-oncle. Pourtant il y a des noms qui m’évoquent quelque chose, donc je demande à mon Henri, un éclaircissement…

Le fin mot de l’histoire.

Et donc l’arrière grand- père de Jean-Paul est mon arrière-arrière-grand-père !

Avec les témoignages d’Henri et Jean Paul, j’ai appris plein d’autres choses qui pour moi semblent être sorties d’un roman d’histoire.

Les décors d’une ferme dans la campagne belge… Un dénommé Henri, blessé durant la première guerre mondiale et soigné par une ravissante infirmière : Yvonne, mon arrière-grand-mère.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *